Quelle est la durée de vie d’un chauffe-eau électrique ?

Découvrez les dernières tendances
sur la décoration d'intérieur

Le chauffe-eau est sans doute l’un des équipements essentiels qui contribuent au confort des occupants d’une maison. Incontournable à la vie de famille, il permet de produire de l’eau chaude sanitaire dans votre logement. Toutefois, il faut se rendre à l’évidence : un chauffe-eau électrique n’est pas conçu pour être éternel. Vous aurez beau choisir le meilleur modèle du marché, mais votre chauffe-eau peut être hors service d’un moment à l’autre. Mais alors, quelle est la durée de vie d’un chauffe-eau électrique ?

Quelle est la durée de vie d’un chauffe-eau électrique ?

La durée de vie moyenne d’un chauffe-eau électrique oscille normalement entre 5 et 15 ans. Elle va notamment dépendre de 3 facteurs :

• La qualité de l’eau : le premier facteur de détérioration d’un chauffe-eau, c’est l’eau elle-même. Si vous habitez une région aux eaux calcaires dures ou très dures, votre ballon d’eau chaude peut accumuler plus rapidement de tartre et perdre sa robustesse initiale.
• La qualité de l’équipement : c’est bien entendu un paramètre essentiel, car les chauffe-eau bon marché risquent de se détériorer au bout de 5 ans.
• L’utilisation du cumulus est un autre facteur qui conditionne aussi la durée de vie de l’appareil. En effet, plus votre chauffe-eau fonctionne pour vous fournir beaucoup d’eau chaude, plus sa résistance sera sollicitée, ce qui va finalement entartrer plus rapidement les pièces.

En outre, l’eau dans certaines zones géographiques est dure et entartrant car elle contient du calcaire, soit du magnésium et du calcium en trop grande quantité. Certes, ces éléments vont protéger la cuve avec une couche protectrice, mais ils vont détériorer petit à petit la résistance qui chauffe l’eau. De son côté, une eau trop douce risque de détruire du chauffe-eau, car elle contient des sulfates, nitrates et chlorures qui vont corrompre la solidité de la cuve.

Quels sont les signes d’usure d’un chauffe-eau électrique ?

Au fil du temps, certains signes peuvent apparaître pour annoncer la défaillance de votre chauffe-eau.

Une eau moins chaude

C’est sans doute le premier signe qui doit vous mettre la puce à l’oreille, car une eau de plus faible température est synonyme d’une baisse de performances. Deux raisons peuvent être derrière cela : soit le thermostat est défaillant, soit la résistance du chauffe-eau est entartrée.

Une réserve d’eau chaude qui s’épuise très vite

Lorsque votre stock d’eau chaude s’épuise beaucoup plus rapidement qu’auparavant, cela peut être un signe avant-coureur de sa défaillance. Néanmoins, il faut tout de même s’assurer de la fréquence de cette anomalie puisqu’un épuisement de réserve qui survient une fois n’est pas nécessairement synonyme de défaillance. En revanche, si la situation s’aggrave avec le temps, le cumulus doit sans doute être remplacé.

De la rouille sur l’appareil

De la rouille apparaît de façon soudaine ou progressive sur votre chauffe-eau ? Cela peut annoncer des dommages sur votre cuve, la présence de rouille étant synonyme de dysfonctionnement d’anodes. Pour éviter l’usure de la cuve, il est essentiel d’effectuer un entretien régulier et de nettoyer l’anode en magnésium qui protège la cuve de la rouille et de l’oxydation.

De l’humidité sur le cumulus

Si vous constatez de l’humidité excessive sur la paroi extérieure du chauffe-eau, c’est que la cuve est peut-être perforée. D’ailleurs, la chaleur de l’eau à la base de la cuve peut entraîner la formation de gouttes d’eau.

Une eau qui change de couleur

Autre signe annonciateur d’une défaillance : une eau colorée en provenance du chauffe-eau peut traduire la présence de rouille dans la cuve. En effet, l’eau qui est en contact permanent avec la cuve peut finalement adopter la couleur de la rouille. Comme nous l’avons vu, la rouille est souvent due au dysfonctionnement de l’anode en magnésium, qui doit de ce fait être entretenu régulièrement pour éviter la détérioration de la cuve.

Quand remplacer son chauffe-eau électrique ?

Si une baisse progressive de performances annonce déjà la défaillance de votre cumulus, certains signes doivent vous alerter davantage afin que vous puissiez prévoir le remplacement de votre appareil. Par exemple, lorsque vous ouvrez le robinet, il arrive peut-être d’entendre un bruit. Cette anomalie est due à la difficulté du cumulus à envoyer convenablement l’eau. Le problème est dû à l’accumulation de crasse au niveau de la tuyauterie et de la cuve, ce qui va empêcher l’acheminement de l’eau.

Autre signe révélateur, la surconsommation d’électricité peut aussi annoncer la fin de vie de votre cumulus. Si votre facture a tendance à augmenter, il vous faudra vérifier l’ensemble des appareils de chauffe pour en identifier un dysfonctionnement éventuel et faire des économies.

Comment rallonger la durée de vie d’un chauffe-eau électrique ?

Certes, la durée de vie d’un chauffe-eau électrique dépend de plusieurs facteurs que nous venons de citer. Mais il est toujours possible d’optimiser cette durabilité de l’appareil, à travers quelques gestes :

• Utiliser une anode artificielle : si vous habitez une région riche en calcaire, votre cumulus a plus de chances de tomber en panne rapidement. Cependant, opter pour un appareil avec une anode artificielle qui permet de limiter les risques d’usure précoce due à l’entartrage. Vous pouvez donc remplacer l’anode en magnésium avec un accessoire en métal galvanisé qui résiste à la corrosion.
• Utiliser le mode manuel du chauffe-eau : les appareils de chauffe possèdent une soupape qui permet d’évacuer l’eau en surpression de façon manuelle. Cette opération permet donc de réduire le risque d’apparition de calcaire au niveau de la tuyauterie et ainsi de permettre la circulation de l’eau.
• Nettoyer régulièrement le chauffe-eau : il est bien entendu important de nettoyer fréquemment la cuve afin d’éviter l’entartrage et la rouille. Vous pouvez opter pour l’installation d’un adoucisseur d’eau qui va rendre l’eau moins « dure » pour assurer la durée de vie du cumulus. En outre, nous vous recommandons aussi de faire appel à un plombier qui devrait vidanger chaque année le chauffe-eau. Bien évidemment, il est essentiel de faire appel à un prestataire certifié qui peut intervenir partout dans l’Hexagone pour nettoyer votre chauffe-eau. Pour ce genre de prestation, le prix d’intervention varie de 140 à 180 euros (pour un chauffe-eau thermodynamique).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue

Maison-Mag est animé quotidiennement par des équipes toujours prêtes à vous faire découvrir de super astuces maison et jardin ! Retrouvez des actualités, des trucs et astuces, des tutos… pour mener à bien votre projet de construction, d’extension, de rénovation, d’aménagement ou de rénovation de maison/appartement.